Comment partir en immersion dans un pays anglophone avec un budget serré ?

Hobbiton, Nouvelle-Zélande

Cet article concerne les jeunes âgés de 16 à 30 ans.

J’écrirai bientôt un autre article sur le même thème pour les moins jeunes 😉

Même si beaucoup d’écoles d’été et organismes comme Erasmus sont intéressants en terme de contenu pour aller en immersion dans un pays anglophone, ils restent onéreux. Tout le monde ne peut pas y accéder.

Si vous êtes dans ce cas, ne vous découragez pas, d’autres solutions permettent de vivre l’expérience d’immersion dans un pays anglophone. Elles comportent d’ailleurs des avantages formidables.

1. Présentation du volontariat dans un pays anglophone

     A. Comment participer à un volontariat dans un pays anglophone ?

Des associations telles que Concordia permettent aux jeunes, généralement dès 16 ans, de séjourner quelques semaines à l’étranger. Elles permettent de faire du volontariat dans un pays choisi.

Votre ado sera en immersion tout en étant nourri et logé. Le principe de ces associations est d’inviter les jeunes à effectuer une mission. Notez que votre enfant peut sélectionner le pays de son choix, ainsi que la mission qui l’intéresse, selon sa personnalité.

Les jeunes devront travailler quelques heures par jour et auront le reste de leur temps libre pour faire du tourisme. Seuls les billets d’avion restent à votre charge. Grâce aux compagnies lowcost, les trajets ne vous coûteront pas chers.

Si vous êtes débutant en anglais et que vous souhaitez vous préparer à une immersion à l’étranger, vous pouvez lire : Comment écouter l’anglais quand on est débutant ?

      B. Les avantages du volontariat dans un pays anglophone

             Votre adolescent séjournera avec un groupe d’autres jeunes de différentes nationalités, ce qui impliquera d’utiliser la langue anglaise pour communiquer. Il pourra découvrir une nouvelle région et une autre gastronomie sans dépenser d’argent supplémentaire.

Afin de répondre aux besoins de la mission, il sera amené à interagir en anglais avec des natifs, s’il choisit un pays anglophone. Il se liera certainement d’amitié avec des anglophones. Au-delà de faire de belles rencontres humaines, cela lui permettra d’améliorer son anglais.

Quelques semaines suffisent pour progresser, tant au niveau de la prononciation que du vocabulaire.

Les missions avec des enfants sont encore plus stimulantes car ceux-ci n’hésitent pas à reprendre la prononciation ou les phrases mal tournées. Les enfants sont sans filtres ; parler avec eux lorsqu’on apprend une langue étrangère est un atout majeur.

→ Votre ado en ressortira mûri, fort d’une expérience unique qui lui sera bénéfique pour ses activités ultérieures.

2. Présentation du woofing

      A. Comment faire du woofing dans un pays anglophone ?

             Le woofing est une option très intéressante pour vivre une immersion dans un séjour anglophone. C’est aussi une expérience de bénévolat.

L’idée est de travailler volontairement sur une exploitation agricole biologique quelques heures par semaine. En échange, les volontaires sont nourris et logés.

Pour trouver une association proposant du woofing, vous pouvez tout simplement écrire ‘woofing’ sur Internet. Vous trouverez alors de nombreuses associations. Il faudra ensuite choisir votre pays et payer l’inscription. Il faut cependant être majeur pour le woofing.

Avebury, Angleterre

     B. Les avantages du woofing dans un pays anglophone

             L’un des concepts fondamental du woofing, c’est d’être hébergé par une famille locale. Cela signifie que vous vivrez une expérience en immersion totale dans un pays anglophone.

Votre oreille s’habituera à la prononciation de la langue et votre prononciation s’améliorera rapidement. À force d’entendre des conversations quotidiennes, vous apprendrez rapidement de nouveaux mots et expressions.

Vous parlerez plus naturellement, avec davantage de fluidité. Pourquoi ? Parce que vous serez principalement entouré d’anglophones. Vous n’aurez donc pas d’autres choix que de vous exprimer en anglais…pour votre plus grand bonheur ! 🙂

3. Présentation du rôle des jeunes filles au pair

     A. Comment devenir jeune fille au pair ?

Les jeunes filles ont la possibilité d’être au pair dans un pays anglophone. C’est une belle opportunité pour les jeunes qui aiment s’occuper d’enfants.

Le mieux est de contacter des agences. Il existe des sites réputés en ligne. Vous pouvez aussi contacter des agences par téléphone, ou vous rendant directement aux agences.

Pour bien préparer votre expérience d’au pair, je vous recommande la lecture de cet article : 5 excellentes raisons de devenir au pair en Angleterre (témoignage)

Dans cet article, je vous parle de ma propre expérience de jeune fille au pair en Angleterre (à Billericay).

Jeune fille au pair

Pour savoir comment améliorer votre prononciation, lisez l’article Les secrets pour améliorer sa prononciation en anglais

     B. Les avantages des jeunes filles au pair

Seuls les billets d’avion sont à la charge de la jeune fille au pair. Elle est nourrie et logée. En échange, elle doit s’occuper des enfants. Il faut contacter la famille d’accueil et se mettre d’accord sur les tâches à effectuer avant de s’engager.

            Une fois la famille d’accueil trouvée, elles recevront de l’argent. Cela permet de faire du tourisme dans votre temps libre. Les sorties sont très importantes pour s’imprégner de la culture anglophone.

             Pour une première expérience, je vous conseille d’être au pair le temps d’un été.

La plupart du temps, les agences demandent à ce que les jeunes filles au pair soient âgées d’au moins 16 ans.

Si vous avez des questions sur ces expériences d’immersion en pays anglophone, n’hésitez pas à me laisser un commentaire. Je serais ravie de vous conseiller !

Un commentaire sur : “Comment partir en immersion dans un pays anglophone avec un budget serré ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *