Mon extraordinaire expérience d’assistante professeure à Londres

Vous souhaitez donner un tournant à votre vie mais vous ignorez comment ?

L’une des meilleures astuces est de voyager à l’étranger. Si vous êtes dans la vingtaine, je vous conseille vivement l’activité d’assistant professeur en Angleterre ou ailleurs. Cela vous apportera de nombreuses expériences sensationnelles.

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “ le voyage qui a changé ma vie ” du blog d’une famille expatriée au Québec

Allez vite le lire si vous avez envie de voyager. Je vous recommande particulièrement l’article suivant Le jour J : celui où nous avons tout quitté pour changer de vie remplis de conseils judicieux.

Sans plus attendre, à travers mon témoignage d’assistante professeure en Angleterre en 2011-2012, je vous explique comment cela a marqué ma vie à jamais.

I. A qui s’adresse l’expérience d’assistant prof ?

Tout d’abord, sachez que les débutants en anglais peuvent aussi tenter l’expérience. Cela n’est pas uniquement réservé aux personnes parlant couramment anglais.

Heureusement, car je vous assure qu’en un an (ou 10 mois minimum d’immersion), vous progresserez vite en anglais !

Comment devenir assistant prof ?

Personnellement, vous le savez, j’adore le Royaume-Uni, et l’Angleterre en particulier. Dès que j’ai pu partir en Angleterre, j’y suis allée. Ainsi, j’ai accumulé diverses expériences d’immersion, toutes enrichissantes.

Alors lorsqu’étudiante en fac d’anglais à Bordeaux, j’ai appris qu’on pouvait candidater pour devenir assistant prof de français à l’étranger, j’ai foncé !

London.jpg

L’organisme par le biais duquel j’ai candidaté se nomme le CIEP. Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin d’être étudiant en fac de langues pour y postuler. L’un de mes amis a été accepté alors qu’il était étudiant en droit. Et c’est loin d’être un cas isolé. 😉

Pour candidater, on vous demandera de rédiger une lettre de motivation et d’indiquer votre niveau d’anglais. En fin de compte, vous devrez demander à un prof de faire un entretien avec lui pour qu’il vous évalue.

Pas de stress : les profs savent que c’est une expérience en or pour progresser en anglais. Par conséquent, ils ne seront pas sévères avec vous dans la notation pour la sélection.

II. Comment l’expérience d’assistant prof a sublimé ma vie

Mon rôle d’assistant prof était très simple ; j’aidais les élèves à préparer leur examen de français pour le GCSE (l’équivalent du brevet en Angleterre). C’est un examen à l’oral. On travaillait surtout la prononciation et des mots simples du quotidien.

J’animais aussi un club de français lors de la pause du midi. C’était sensationnel car les élèves me posaient souvent des questions sur la culture française. Il y avait un véritable échange enrichissant entre eux et moi.

Combien d’heures travaille t-on par semaine lorsqu’on est assistant professeur en Angleterre ? Très peu (environ 12 heures)😊

C’est parfait car cela vous permet d’avoir beaucoup de temps libre pour voyager et vous imprégner de la culture anglophone.

III. Quelles activités faire lorsqu’on est assistant professeur ?

Vous l’aurez compris, mon emploi du temps me laissait beaucoup de temps de loisirs.

Mon envie principale cette année-là était de gagner en liberté.

Et pour moi, liberté rime avec voyager.

J’en ai donc profité pour aller à Bristol (ville splendide) et écouter des concerts dans des bateaux (oui, les anglais sont des passionnés de musique, pour mon plus grand bonheur).

bristol.jpg

Puis, j’ai visité Oxford et Cambridge, villes universitaires qui m’ont toujours fait rêver.

D’ailleurs, grâce à mon expérience précédente de fille au pair (lisez cette expérience ici : http://apprendrelanglaisnaturellement.com/5-excellentes-raisons-de-devenir-au-pair-en-angleterre-temoignage/ ), j’ai fait quelques sorties avec mes anciennes protégées.

L’aînée étant à Cambridge, nous avons déjeuné à l’intérieur de son université. Les décors n’ont rien à envier à Harry Potter

Comme Shakespeare est une icône anglaise forçant l’admiration, j’ai visité sa maison à Stratford-upon-Avon. Sobre, elle est chargée d’histoire et m’a procurée beaucoup d’émotions.

Enfin, mon séjour le plus marquant lors de cette année d’assistant professeur a été à Edinburgh.

Pourquoi ? Parce que j’aime les défis. Non, rectification : je les adore. Je vous donne rendez-vous en bas de la page pour connaître le pari fou que je me suis lancée 😉

IV. 3 outils puissants pour progresser en anglais quand on est assistant professeur

1 ) Les language swaps ou comment s’améliorer rapidement en anglais

Mais qu’est ce donc que cette bête-là ?

En français, on peut traduire cette expression par « échanges de langues ».

C’est très populaire en Angleterre. Cela consiste à prendre rendez-vous avec un anglophone dans un café par exemple. Puis, vous parlez la moitié du temps en anglais et l’autre moitié en français. Ces échanges sont gratuits car bénéfiques et pour l’un et pour l’autre.

J’ai beaucoup appris grâce à ces language swaps. D’ailleurs, j’y ai rencontré de supers amis.

2) Le babysitting

Ainsi que mentionné plus tôt, j’avais beaucoup de temps libre cette année-là. Toutes les occasions étaient bonnes pour perfectionner mon anglais.

Quoi de mieux que de travailler avec des enfants pour cela ? Bref, je vous recommande vivement d’y penser pendant votre année d’assistanat !

Petite note personnelle :

En Angleterre, beaucoup de musées sont gratuits. Par conséquent, lorsque j’étais en avance à un rendez-vous (banque ou même après du babysitting), j’allais visiter un musée. Pensez-y pour vous imprégner de la culture anglaise 😉

sherlock-holmes-museum.jpg

3) Les interactions avec les anglophones

Quand on apprend l’anglais, l’idéal est de multiplier les interactions avec les anglophones. Mon année en Angleterre a été une mine d’or pour cela.

Comment ?

Principalement grâce à mes colocataires avec qui je passais beaucoup de temps. Aucun d’entre eux n’était français donc nos conversations se déroulaient naturellement en anglais.

Ensuite, difficile de vous parler de mon année d’assistante professeur sans mentionner mes collègues. J’ai travaillé à Eastlea Community School et mes collègues étaient géniaux. Évidemment, les conversations avec des personnes si intéressantes sont intarissables.

Note intéressante : si vous choisissez cette expérience, vous allez forcément entendre des plaisanteries en anglais. Une vieille rumeur murmure que lorsque vous comprenez l’humour anglais, alors vous le parlez bien. Je pense qu’il y a du vrai là-dedans 😉

Sur la troisième place du podium se situent…les amis ! Cette année a aussi été bouleversante grâce aux amitiés nouées avec des personnes de nationalités très différentes. Londres est une ville cosmopolite alors c’est une opportunité rêvée pour former des amitiés uniques et solides.

Bien évidemment, j’ai aussi testé de nombreuses activités en Angleterre.

J’ai par exemple essayé le yoga. Certes, je n’ai pas accroché à l’activité mais qu’est ce que j’ai aimé le cours mené en anglais ! Puis, j’ai repris des cours de danse classique pour adultes et surtout…des cours de théâtre. Une révélation.

Pour résumer, lorsqu’on est assistant professeur dans une grande ville comme Londres, on peut faire beaucoup d’activités. Je recommande vivement celles où vous devez parler anglais comme le théâtre ou la chanson.

Par ailleurs, ma découverte ultime à Londres a été le concept Idea stores.

Idea Stores, ce sont des bibliothèques qui proposent de nombreuses activités (sports, cours de langues, couture etc) à prix très bas. Une merveille quand on a un petit budget !

V. Une année d’assistante professeur qui m’a révélée

Pour commencer, sachez qu’avant de devenir assistante professeure à Londres, j’étais très réservée…et timide !

Or ce voyage m’a permis de beaucoup évoluer sur ce point. En effet, loin de ma région et entourée d’inconnus, j’ai eu envie de me dépasser. Je me sentais portée par l’audace et j’étais avide de nouvelles activités.

Tout d’abord, je suis partie à Londres au moment où celle-ci s’apprêtait à accueillir les Jeux Olympiques 2012 et…le jubilé de diamant d’Élisabeth II 🙂

decompte-jeux-olympiques-2012.jpg

Un jour, j’ai appris qu’ils cherchaient des danseurs pour l’ouverture de la cérémonie des JO Paraolympiques. J’ai donc participé à un concours pour y participer et j’ai été reçue !

Mon autre expérience marquante a été ma participation aux People’s Question Time de Londres qui se déroulaient sous l’égide de Boris Johnson.

Les People’s Question Time sont un moyen pour les Londoniens de poser leurs questions au maire en personne. Parmi les personnes présentes, certaines sont sélectionnées (au hasard) et le maire répond à leurs interrogations sur la vie de Londres. Je me suis ainsi vraiment sentie au cœur de la vie Londonienne.

peoples-question-time-2012.jpg

Enfin, je dois remercier l’un de mes colocataires pour mon expérience la plus audacieuse…

En effet, un jour, il m’a taquinée, affirmant que faire un semi-marathon serait un « epic fail » (« échec historique ») pour moi. À partir de là, je n’avais qu’une obsession ; courir un semi-marathon.

Avec une jeune autrichienne, nous avons décidé d’y participer mais les inscriptions au semi de Londres étaient closes. Qu’à cela ne tienne, nous nous sommes donc inscrites à celui d’Edinburgh. Nous nous étions motivées grâce à une carotte : si nous franchissions la ligne d’arrivée, nous nous achèterions chacune un kilt. Devinez quoi ? C’est ce que nous avons fait ! 😊

L’immersion en Angleterre et sa touche de fun ;

Ce séjour en Angleterre était loin d’être mon premier. Pourtant, j’ai découvert quelques pépites très drôles. La plus fascinante ? Une semaine après notre installation, mes colocs et moi nous sommes rendu compte qu’on devait recharger une carte pour obtenir de l’électricité.

Eh oui ! Afin d’avoir de l’électricité en permanence, nous devions calculer la recharge qu’il nous restait et courir au supermarché du coin pour recharger la carte.

            Pour finir, j’aimerais souligner que ce voyage a changé ma manière de penser. Je suis beaucoup plus optimiste, moins réservée et j’ai encore plus le goût du voyage.

L’année d’assistant prof en Angleterre (ou ailleurs) est faite pour vous si vous êtes dans la vingtaine et que vous avez envie d’un gain en liberté. Elle vous permettra de vous révéler, de découvrir de nouvelles activités, de voyager, de vous surpasser et d’améliorer votre anglais.

Dites-moi en commentaire ce qui vous plairait le plus dans cette expérience.

À très vite,

Caroline.

10 commentaires sur “Mon extraordinaire expérience d’assistante professeure à Londres”

  1. Merci Caroline pour ton article. Quelle vie enrichissante tu as eue en partant à Londres. C’est drôle car j’ai eu une expérience de vie similaire, je suis partie à Londres aussi comme au pair et j’ai été professeur de français à Londres, j’ai fait le PGCE. J’ai aussi aidé mes élèves à passer le GCSE et je travaillais avec les assistants en langue, qui faisaient un job super et me permettait de répartir ma classe en petit groupe d’apprentissage. C’est une expérience que je recommande également ! Ils sont toujours en demande ! 😊

    1. Quelle superbe expérience tu as eu Lara. Merci d’avoir partagé ton témoignage ici.
      Quand on est assistant de langue, travailler avec des collègues profs et avoir son propre groupe d’élèves est magique.
      Les élèves adorent et je suis ravie de lire que c’était ton ressenti aussi, vis à vis des assistants, de ton côté.

      Bonne soirée et à très vite,
      Caroline.

  2. Je trouve ce type d’expérience doublement intéressant : il y a l’immersion (qui garantit d’apprendre la langue efficacement) mais aussi le fait de se sentir utile et légitime en tant que que français pour des étudiants étrangers qui apprennent notre langue. Merci Caroline pour ce retour d’expérience en tous cas.

  3. Merci Caroline pour ce partage d’expérience. J’ai fait la même chose en Espagne et je n’en c=garde que de bons souvenirs: l’immersion linguistique, la vie sur place, et surtout le partage et les échanges avec les espagnols. Bref, une vraie réussite!

    1. Je te remercie pour ton témoignage Emmanuel.
      Cela prouve que la profession d’au pair n’est pas réservé uniquement aux jeunes filles, contrairement à ce que beaucoup croient !
      Oui, je suis bien d’accord ; ce sont de très belles expériences de vie.

  4. Hello Caroline,
    Merci pour ta participation à cet événement ! 😉
    J’ai adoré ton article, je souhaite à mon fils de pouvoir vivre une telle aventure plus tard. Cela semble si formateur et tellement enrichissant.
    Bravo pour ton courage et ta persévérance !
    À bientôt
    Steve

    1. Coucou Steve,
      Merci beaucoup pour ton retour !
      Je souhaite aussi à ton fils de vivre une expérience d’immersion. Quand on est jeune, cela aide vraiment à se connaître davantage et à décider de ce qu’on veut faire dans la vie.

      Je te souhaite un très bon dimanche.

      À très vite,
      Caroline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *